Suivez nos Vidéos sur Youtube TunisAïkido Channel

Loading...

Signification du kanji de l'Aikido

Aïkido signifie "La voie de l'union ou de l'harmonie des énergies". Cette définition est représentée dans la calligrahpie japonaise connue sous le nom des "kanji".

Pour bien comprendre comment les kanji sont apparus dans la langue japonaise, il faut essayer de se placer dans le Japon du VIIème siècle. À cette époque, les Japonais savent déjà parler la langue, mais ne possèdent pas de système d'écriture. D'un autre côté, la Chine est un pays très influent et doté d'une avance technique supérieure aux autres pays. Et c'est petit à petit que les japonais s'imprègnent de la culture chinoise et finissent par adopter leur système d'écriture à savoir, les idéogrammes chinois ou kanji. Mais, les idéogrammes ne sont pas réellement adaptés à la langue japonaise, c'est pourquoi les japonais ont commencé par les utiliser non pas pour leur signification mais pour leur prononciation. C'est-à-dire en essayant d'utiliser des idéogrammes chinois qui se prononcent de façon identique ou approché par rapport à leur langue.

Vers la fin du VIIIème siècle, les japonais commencent à s'écarter des chinois et de leur culture. Ce repli leur permettra d'assimiler les apports étrangers pour les adapter à leur goût et culture. En effet, la plupart des idéogrammes chinois utilisés comportaient un grand nombre de traits. Il était par conséquent fastidieux d'écrire par cette méthode. C'est pourquoi, au fil du temps, vont naître deux nouveaux systèmes d'écriture basés sur l'écriture phonétique des idéogrammes chinois que l'on appelle kana :

1- Les hiragana
Issus d'improvisations poétiques des aristocrates de l'époque, ils sont nés de l'écriture de plus en plus stylisée au cours du temps des idéogrammes chinois et finissent par perdre leur lien avec leur caractère d'origine. Officialisés en 905, ils sont aujourd'hui utilisés pour écrire les mots d'origine japonaise (ceux qui existaient avant l'introduction des caractères chinois), mais aussi les mots introduits au cours des siècles (composés de caractères chinois) qui représentent plus de 60 % du vocabulaire japonais. On les utilise également pour transcrire les déclinaisons des verbes et des adjectifs.

2- Les katakana
Issus d'une évolution différente, ils ont été créés au sein les grands monastères dans le but de simplifier l'écriture des textes chinois. Chaque katakana ne conserve que quelques barres et quelques points de son idéogramme d'origine, mais garde néanmoins sa valeur phonétique. De nos jours, on les utilise pour transcrire les mots d'origine étrangère (occidentaux pour la plupart) et les onomatopées. Dans des cas beaucoup plus rares pour des raisons de style, on les emploie également pour écrire les mots d'origine japonaise et chinoise.

Représentation du terme d'aikido en kanji :

Le terme "Aikido" s'écrit en kanji comme suit:
: Signifie unir, mettre ensemble, réunir.
Trois parties dans cet idéogramme :
- Celle du haut, Jin, homme, humanité dans son ensemble,
- Celle du milieu, Ichi, le chiffre"un"
- Celle du bas, Kuchi, la bouche
Une seule voie pour l'humanité ou parler ensemble d'une seule voie

KI : Signifie énergie, souffle.
L'idéogramme exprime l'énergie sous ses 2 formes :
La croix en bas à gauche symbolise une balle de riz, le reste de l'idéogramme un récipient et son couvercle. Le riz nourrit l'homme et lui donne sa force. C'est un élément terrestre d'essence Yin. La vapeur et l'air sont des éléments sublimes d'essence Yang.

DO : Signifie chemin, voie, démarche, tao.
L'idéogramme est composé de 2 parties :
- la partie supérieure du caractère : symbolise une tête avec 2 yeux, mokumen à la chevelure dénouée shu, kubi la tête un nez des cheveux, Shi mizukara soi-même, symbolise un nez, donc celui qui montre la voie.
- la partie inférieure de l'idéogramme : symbolise un pied, une action de marcher, de se rendre à, d'allers vers, le pas initiatique, rythmé par l'alternance du yin et du yang.
Il en ressort l'idée de voie, de soi-même en train d'avancer, de progresser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire