Suivez nos Vidéos sur Youtube TunisAïkido Channel

Loading...

Le koshi nage de l’Aikido

Le koshi nage de l’Aikido est exécuté avec les pieds de tori en perpendiculaires à ceux d’uke . Tori pousse avec sa jambe arrière vers le ventre d’uke pour faire basculer ce dernier vers son déséquilibre avant. Tori ne doit pas chercher à « charger » uke : il continue, il « passe à travers le corps d’uke » qui est fauché, balayé par le corps de tori. Les pieds de tori ne doivent pas être également serrés. Le sentiment d’uke quand il est projeté n’est pas du tout d’être « soulevé », c’est au contraire le sentiment de tomber brutalement dans un trou.

La projection koshi nage, est exécutée différemmment en judo : les pieds de tori sont parallèles à ceux d’uke :Tori sacrifie son équilibre vers l’avant pour entraîner uke qui est dans son dos, et rattrape son équilibre au moment où uke chute.

L' aikido ne comporte pas la notion de sacrifice (le principe de sutemi). En Aikido, tori doit être puissant dans l’axe de faiblesse d’uke, c’est pour cela qu’il a toujours des appuis perpendiculaires à ceux d’uke quand il le déséquilibre. C’est vrai pour ikkyo, pour kote gaeshi, pour shiho nage... c’est vrai également pour koshi nage. C’est vrai tout le temps, c’est un principe de logique. Quand ce principe n’est pas respecté, quand les pieds sont parallèles à ceux d’uke, il est facile de se rendre compte, sur koshi nage par exemple, que la stabilité est précaire : si uke pousse tori part en avant, si uke tire tori part en arrière. C’est pourquoi, dans l’enseignement des kuden, O Sensei insistait sur le fait que « dans koshi nage vos pieds et ceux de l’adversaire doivent former un croix ».





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire