Suivez nos Vidéos sur Youtube TunisAïkido Channel

Loading...

Qu'est-ce que l'aïkido ?

L'aïkido est un art martial japonais assez récent puisque le fondateur, Ueshiba, est décédé en 1969. Littéralement, aïkido signifie "unification des énergies". L'idée est de réussir à mettre en unification l'énergie des deux partenaires. L'aïkido est beaucoup basé sur la communication, c'est l'art de la communication, du contact. Comme il n'y a pas de compétition, on n'est pas "contre" mais "avec", à l'écoute de l'autre. Concrètement, il s'agit de techniques de self-défense. Son efficacité repose sur le placement, le déplacement du corps, l'engagement des hanches et le relâchement musculaire. On travaille beaucoup sur les articulations par des techniques de projection et d'immobilisation. On utilise également des armes : le bâton, le couteau et le sabre.

Comment le pratique-t-on ?
Principalement à mains nues, avec un ou plusieurs partenaires, à plusieurs contre un puisqu'il s'agit surtout de se défendre. On utilise également les armes pour développer certaines qualités comme la vigilance, la concentration. Forcément, on est plus vigilants et concentrés quand on manie les armes, les risques étant plus grands. On peut exercer l'un et l'autre en parallèle, nul besoin d'être particulièrement expérimenté pour pratiquer l'arme.


Pourquoi le pratique-t-on ?
Certains viennent pour apprendre à se défendre, tout simplement. D'autres sont attirés par son aspect ésotérique. Mais d'une façon générale on s'inscrit pour combler des lacunes. On va s'attacher à calmer ceux qui sont trop nerveux, à assouplir ceux qui sont trop rigides, à densifier ceux qui sont trop souples. C'est très important à comprendre : on va certes développer des qualités mais avant tout combler des lacunes. Car avec l'âge, les qualités disparaissent. C'est pourquoi on vise à remplacer les qualités par des principes.

Quels bénéfices peut-on en tirer ?
Le but principal est d'améliorer les relations entre les personnes en favorisant le développement harmonieux de chacun. C'est à la valorisation mutuelle que l'on s'emploie, non à l'affirmation de soi aux dépens de l'autre. C'est pourquoi en est exclue la compétition. Il s'agit de techniques de self-défense, mais aussi d'un souci de perfectionnement sur les plans physique et mental. En développant les principes de l'aïkido, on s'améliore, aussi bien physiquement que moralement. Attention, ce n'est pas parce qu'on se met à faire de l'aïkido que l'on devient forcément un sage. Et nous ne sommes ni des médecins ni des gourous ! Mais j'en ai vus qui se sont améliorés, et dans la pratique, et dans leurs relations aux autres. Quand les gens ne veulent pas adhérer à ces principes, ils se tournent vers une autre discipline. Il faut savoir que tous les arts martiaux font partie du budo, littéralement "art de la guerre" mais qui est aujourd'hui utilisé au sens d'"éducation". Nous avons donc un rôle d'éducateur. Nous nous devons d'avoir de la rigueur, technique d'une part, mais aussi morale, et une attitude : être droit, dans les deux sens du terme. Au niveau physique, l'aïkido aide à connaître, à redécouvrir son corps. Il apporte souplesse et habileté, et densifie les muscles en sollicitant l'ensemble du corps.

Quelles sont les différentes formes de l'aïkido ?
On s'inspire tous de l'aïkido traditionnel, l'aïkikai, originaire de Tokyo. Ce qui varie c'est la vision que nous en avons. Comme tout art, martial ou non, chacun s'exprime selon son tempérament, ses capacités physiques et intellectuelles. Et puis on est plus ou moins créatifs. On pratique l'aïkikai dans le monde entier mais c'est en France qu'il est le plus développé, comme tous les arts martiaux d'ailleurs. Sûrement parce que beaucoup de Japonais y ont émigré mais aussi parce que ce qui est très éloigné attire.

Pouvez-vous décrire quelques exercices ?
Non, c'est compliqué. Il s'agit toujours d'actions sur l'articulation, qui vont dans le sens de l'articulation et jamais l'inverse. Ce sont des gestes rapides puisque des attaques. Plus l'attaque est correcte, plus il est facile de faire une technique puisqu'on utilise l'énergie du partenaire.

En quoi est-ce un art particulièrement adapté aux femmes ?

Déjà pour sa tenue, que les femmes aiment beaucoup. C'est un kimono avec une longue jupe culotte qui va jusqu'aux pieds, l'hakama. Pour son côté non violent et chorégraphique aussi. C'est un art élégant, les mouvements sont ronds et harmonieux. Et le plus important je pense : on n'utilise pas la force, mais le taux d'énergie, qui est le même que l'on soit un homme ou une femme. On peut donc travailler avec tout le monde, en mixité, et il n'est jamais question de supériorité par la force.

Existe-t-il des risques ou des contre-indications, et à qui s'adresse-t-il ?
Non, il n'y a aucune contre-indication. Bien sûr, il peut arriver que l'on se blesse, comme dans la pratique de n'importe quel sport. Il arrive qu'il y ait quelques fractures sur de mauvaises chutes. Mais comme on ne fait pas de compétition, on ne va jamais au maximum de ses possibilités physiques et il n'y a aucune raison que ça devienne dangereux. Il s'adresse donc à tout le monde, hommes et femmes comme on vient de le dire, mais aussi à n'importe quel âge. J'aurais tendance à dire, plutôt à des adultes. Et plutôt à des gens qui ont déjà fait du judo. Ça aide à avoir une bonne préparation mais ce n'est pas essentiel.

Quels conseils donneriez-vous à celles qui veulent essayer ?
Aller voir plusieurs clubs et choisir son professeur. Il faut qu'il soit diplômé d'Etat et qu'il fasse partie d'une fédération officielle.

Ecrit par Larbi Zegraoui (Maroc)

2 commentaires:

  1. Ce n'est point mon intention de commenter le magnifique article sur l'Aïkido de notre ami Larbi Zargaoui,mais je voudrais ajouter quelques mots qui pourraient bien nous donner à tous,une réponse à cette question,dont le rytme est parfois répétitif "qu'est l'Aïkido ?"J'aimerais dire un point de vue personnel et qui engage que moi-même.Certes il y a plusieurs opinions sur ce domaine, mais a-t-on pensé un moment sur la façon d'y vivre parmi les gens et surtout du point de vue de la société Maghrébine.Il y a 2 ans j'avais tenté d'expliquer ce qu'est l'Aikido parcequ'on me l'avais demandé,mais en vain !,je n'ai pas pu donner d'autres explications que de relever quelques situations de solidarité de fraternité et d'amitié entre les peuples et les gens.Quant aux technique cela s'apprend...!Je suis arrivé donc à cette conclusion pour comprendre et répondre à cette question qu'on pose à chaque fois "qu'est ce que l'Aikido?" J'ai trouvé heureusement que c'est tout simplement l'accueil chaleureux avec lequel on m'avait reçu par ceux la même qui faisaient l'Aikido et l'hospitalité, la générosité et la bienveillance,la cordialité dans la manière d'accueillir.C'était ça ma réponse à ceux qui m'on posé la question… ?"

    Dorbadj Mohamed.Algérie.

    RépondreSupprimer