Suivez nos Vidéos sur Youtube TunisAïkido Channel

Loading...

Qu'est-ce que l'aïkido ?

L'aïkido est un art martial japonais assez récent puisque le fondateur, Ueshiba, est décédé en 1969. Littéralement, aïkido signifie "unification des énergies". L'idée est de réussir à mettre en unification l'énergie des deux partenaires. L'aïkido est beaucoup basé sur la communication, c'est l'art de la communication, du contact. Comme il n'y a pas de compétition, on n'est pas "contre" mais "avec", à l'écoute de l'autre. Concrètement, il s'agit de techniques de self-défense. Son efficacité repose sur le placement, le déplacement du corps, l'engagement des hanches et le relâchement musculaire. On travaille beaucoup sur les articulations par des techniques de projection et d'immobilisation. On utilise également des armes : le bâton, le couteau et le sabre.

Comment le pratique-t-on ?
Principalement à mains nues, avec un ou plusieurs partenaires, à plusieurs contre un puisqu'il s'agit surtout de se défendre. On utilise également les armes pour développer certaines qualités comme la vigilance, la concentration. Forcément, on est plus vigilants et concentrés quand on manie les armes, les risques étant plus grands. On peut exercer l'un et l'autre en parallèle, nul besoin d'être particulièrement expérimenté pour pratiquer l'arme.


Pourquoi le pratique-t-on ?
Certains viennent pour apprendre à se défendre, tout simplement. D'autres sont attirés par son aspect ésotérique. Mais d'une façon générale on s'inscrit pour combler des lacunes. On va s'attacher à calmer ceux qui sont trop nerveux, à assouplir ceux qui sont trop rigides, à densifier ceux qui sont trop souples. C'est très important à comprendre : on va certes développer des qualités mais avant tout combler des lacunes. Car avec l'âge, les qualités disparaissent. C'est pourquoi on vise à remplacer les qualités par des principes.

Quels bénéfices peut-on en tirer ?
Le but principal est d'améliorer les relations entre les personnes en favorisant le développement harmonieux de chacun. C'est à la valorisation mutuelle que l'on s'emploie, non à l'affirmation de soi aux dépens de l'autre. C'est pourquoi en est exclue la compétition. Il s'agit de techniques de self-défense, mais aussi d'un souci de perfectionnement sur les plans physique et mental. En développant les principes de l'aïkido, on s'améliore, aussi bien physiquement que moralement. Attention, ce n'est pas parce qu'on se met à faire de l'aïkido que l'on devient forcément un sage. Et nous ne sommes ni des médecins ni des gourous ! Mais j'en ai vus qui se sont améliorés, et dans la pratique, et dans leurs relations aux autres. Quand les gens ne veulent pas adhérer à ces principes, ils se tournent vers une autre discipline. Il faut savoir que tous les arts martiaux font partie du budo, littéralement "art de la guerre" mais qui est aujourd'hui utilisé au sens d'"éducation". Nous avons donc un rôle d'éducateur. Nous nous devons d'avoir de la rigueur, technique d'une part, mais aussi morale, et une attitude : être droit, dans les deux sens du terme. Au niveau physique, l'aïkido aide à connaître, à redécouvrir son corps. Il apporte souplesse et habileté, et densifie les muscles en sollicitant l'ensemble du corps.

Quelles sont les différentes formes de l'aïkido ?
On s'inspire tous de l'aïkido traditionnel, l'aïkikai, originaire de Tokyo. Ce qui varie c'est la vision que nous en avons. Comme tout art, martial ou non, chacun s'exprime selon son tempérament, ses capacités physiques et intellectuelles. Et puis on est plus ou moins créatifs. On pratique l'aïkikai dans le monde entier mais c'est en France qu'il est le plus développé, comme tous les arts martiaux d'ailleurs. Sûrement parce que beaucoup de Japonais y ont émigré mais aussi parce que ce qui est très éloigné attire.

Pouvez-vous décrire quelques exercices ?
Non, c'est compliqué. Il s'agit toujours d'actions sur l'articulation, qui vont dans le sens de l'articulation et jamais l'inverse. Ce sont des gestes rapides puisque des attaques. Plus l'attaque est correcte, plus il est facile de faire une technique puisqu'on utilise l'énergie du partenaire.

En quoi est-ce un art particulièrement adapté aux femmes ?

Déjà pour sa tenue, que les femmes aiment beaucoup. C'est un kimono avec une longue jupe culotte qui va jusqu'aux pieds, l'hakama. Pour son côté non violent et chorégraphique aussi. C'est un art élégant, les mouvements sont ronds et harmonieux. Et le plus important je pense : on n'utilise pas la force, mais le taux d'énergie, qui est le même que l'on soit un homme ou une femme. On peut donc travailler avec tout le monde, en mixité, et il n'est jamais question de supériorité par la force.

Existe-t-il des risques ou des contre-indications, et à qui s'adresse-t-il ?
Non, il n'y a aucune contre-indication. Bien sûr, il peut arriver que l'on se blesse, comme dans la pratique de n'importe quel sport. Il arrive qu'il y ait quelques fractures sur de mauvaises chutes. Mais comme on ne fait pas de compétition, on ne va jamais au maximum de ses possibilités physiques et il n'y a aucune raison que ça devienne dangereux. Il s'adresse donc à tout le monde, hommes et femmes comme on vient de le dire, mais aussi à n'importe quel âge. J'aurais tendance à dire, plutôt à des adultes. Et plutôt à des gens qui ont déjà fait du judo. Ça aide à avoir une bonne préparation mais ce n'est pas essentiel.

Quels conseils donneriez-vous à celles qui veulent essayer ?
Aller voir plusieurs clubs et choisir son professeur. Il faut qu'il soit diplômé d'Etat et qu'il fasse partie d'une fédération officielle.

Ecrit par Larbi Zegraoui (Maroc)

Attitude et caractère de l'Aikidoka

Voici une citation que j'ai repris d'un blog de mon ami Mohamed Dorbaj. Elle nous dis trop -et toujours pas assez- de l'attitude que doit avoir l'aikidoka non seulement sur le tatami mais aussi et surtout dans la vie :

L'aikidoka attend tout, en bien ou en mal, de lui-même.
Signes distinctifs de l'homme en progrès:
- il ne blâme personne,
- ne reproche rien à personne,
- n'accuse personne;
- il ne dit jamais rien qui tende à faire croire qu'il sait quelque chose ou qu'il est quelqu'un.
- En cas d'échec ou d'obstacle, il ne s'en prend qu'à lui-même.
En un seul mot,LE SEUL ENNEMI QU'IL AIT A COMBATTRE,C'EST LUI-MEME.

C'est à méditer...

Vous êtes au régime ?

Voici quelques exercices pour garder la linge...c'est vachement interessant !!!

video

Respirer, c'est la vie...

L'homme respire, le poisson respire, le ver de terre respire, le chêne respire, la peau respire, le cuir respire...Respirer c'est la vie...

Qu'est-ce que de la notion de respiration ?

Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon impropre « gaz carbonique », et absorption de dioxygène O2, ou appelé couramment « oxygène ») et la respiration cellulaire qui permet en dégradant du glucose grâce au dioxygène, d'obtenir de l'énergie.

La respiration chez l'Homme consiste en échanges entre l'atmosphère et les alvéoles pulmonaires qui sont assurées par la ventilation pulmonaire dans l'état gazeux. À chaque inspiration normale, 0,5 litre d’air entre dans les poumons, soit environ 8 000 litres par jour ou à peu près 10 kg (sachant qu'un litre équivaut à 1,29 g). Le volume d’air qui pénètre « en plus » au cours d’une inspiration forcée est de 2,5 à 3 litres.

En fin d’expiration normale, on peut encore « chasser en plus » 1 litre d’air : on effectue alors une expiration forcée. En fin d’expiration forcée, il reste encore 1,5 litre d’air dans les poumons ; on ne peut donc jamais les vider complètement.

Respiration ventrale?

Le terme ""respiration ventrale surprend parfois. On ne respire pas par le ventre, mais en libérant le ventre, on permet au diaphragme de descendre et aux poumons de se remplir. Pour respirer, il faut des muscles.

Le diaphragme est le muscle le plus important de la fonction respiratoire. Dans une respiration libérée, le diaphragme s’abaisse à l’inspiration et monte à l’expiration. Il assure une respiration ample et abdominale.

Dans les respirations superficielles, irrégulières, arythmiques, le diaphragme est souvent bloqué. Des tensions musculaires contrarient la liberté du souffle, ce qui impose à l’individu un surcroît d’effort. En lui redonnant sa mobilité, on accroît la ventilation pulmonaire, on masse le plexus solaire, on tonifie la région abdominale.

Respiration complête, totale (respiration des trois étages)
La respiration complète utilise toutes les ressources respiratoires de l'individu. On commence par le ventre puis on ouvre la cage thoracique jusqu'aux épaules : le mouvement suit donc le trajet : ventre - thorax - épaules (sous-claviculaire). On parle également de respiration dorsale, car inévitablement, la respiration complête se ressent également dans la régoin du dos. C'est en fait tout un être qui respire.

Complète, la respiration procure une relaxation profonde et tonifie l’organisme. En respirant amplement, on détend les muscles intercostaux et on libère la cage thoracique, crispations souvent liées à la peur, la timidité, la rigidité morale, … Une respiration complète, équilibrée et stable (enracinement), permet la prise de conscience de l’individu dans sa globalité.

Mauvaise respiration :
une mauvaise façon de respirer comme celle la dans la photo entraine un hyperventilation. L'hyperventilation est une réduction du gaz carbonique dans le sang causée par une respiration rapide et saccadée. Cette chute de gaz carbonique affecte plusieurs systèmes de l'organisme et cause des symptômes variés.(fatigue, anxiété, douleur, maux....) l'hyperventilation est une réponse normale au stress. Nous en subissons presque tous les effets lorsque nous faisons face à une situation inhabituelle ou après une session intensive d'exercice.

normalement il faut respirer de cette façon:


Je ne vais pas vous donner des exercices pour apprendre à respirer correctement car il existe 70 recettes pour bien respirer .

video


L'aikido dans le monde

J'ai trouvé dans un article sur le web une carte qui présente le point de situation de la pratique de l'aikido dans le monde... Des chiffres à prendre avec avec beaucoup de précautions... mais l'initiative est bonne vu la rareté des articles de ce genre.


Légende
Pratiquants par million d’habitants ;

  • Blanc : pas de données ;
  • Jaune pâle : moins de 10 ;
  • Jaune vif : entre 10 et 100 ;
  • Orange clair : entre 100 et 500 ;
  • Orange vif : entre 500 et 1000 ;
  • Rouge : plus de 1000.
Point vert : intstructeur japonais hors Japon ;
Croix : données douteuses.


Pour lire l'article complet: L’Aïkido aujourd’hui