Suivez nos Vidéos sur Youtube TunisAïkido Channel

Loading...

Comment chercher le centre de gravité en aïkido ?

Article écrit par Said El Manaa (février 2008)

L’essence de toute technique d’Aïkido réside dans l’emploi du corps tout entier en vue de créer une sphère dynamique autour d’un centre stable et énergique. Même lorsqu’une technique semble ne recourir qu’à une seule partie du corps, une observation approfondie montre qu’en réalité le mouvement engage le corps tout entier. Correctement exécutées, certaines techniques revêtent un caractère spectaculaire, envoyant l’attaquant dans les airs. D’autres au contraire, semblent anodines, l’opposant étant conduit au sol avec une grande économie de gestes, pour être finalement immobilisé. Ces deux résultats sont obtenus grâce aux même moyens : un emploi très précis des principes de levier, d’inertie, de gravité, et une mise en jeu des forces centrifuges et centripètes. Au point culminant de la finesse, c’est sa seule énergie propre qui met un attaquant au sol.

La clé de voûte de l’enseignement et de l’éducation en Aïkido repose sur l’observation stricte d’une étiquette qui établit les bases de rapports humains fondés sur le respect de soi-même et d’autrui.). Au lieu de percevoir l’agresseur comme un ennemi, le but de la pratique de l’Aïkido est de ne faire qu’un avec lui.

L’Aïkido est avant tout un art du placement (Tsukuri) le plus judicieux de la personne dans une situation d’attaque, et celui des déplacements (Taï-sabaki) le plus en harmonie possible avec ceux de l’attaquant, le tout dans le respect de la mobilité anatomique «naturelle». Ainsi, la pratique de l’Aïkido sur une longue période de temps ne conduit pas à des déformations ou des déséquilibres corporels, mais contribue au contraire à un développement harmonieux de l’équilibre général et de la musculature.

Etre «centré»
Le pratiquant d’Aïkido développe progressivement une posture décontractée dans laquelle il cherche à placer l’essentiel de sa gravité vers son centre physiologique situé dans le bas de l’abdomen («Seika-Tanden»). La gravité n’est ainsi plus une force à surmonter, mais sert au contraire de support et contribue à stabiliser la posture. Le résultat est qu’un mouvement même banal devient gracieux et ne demande que très peu d’énergie. Les effets de cette attitude et de cette prise de conscience de son «centre» sont aussi bien à mesurer sur le plan physique que mental. De surcroît, mis en application dans la vie quotidienne, de tels principes accroissent la vitalité, aiguisent les sens, et l’on se sent moins vulnérable aux irritations et menues contrariétés. C’est la manifestation de cette qualité fondamentale qui permet à l’étudiant en Aïkido de développer son meilleur potentiel dans tous les domaines de la vie.

Lire la suite de l'article sur http://www.tunisaikido.com/